Tél : 0 951 389 470

Le créateur de vos exigences

InGeLo

Mentions obligatoires sur un site Internet

S’il est une page souvent oubliée par les gestionnaires de sites Internet professionnels, c’est bien celle des Mentions obligatoires. Et pourtant, son absence est passible d’une amende jusqu’à 375000 euros et jusqu’à 1 an de prison.

Que doit contenir la page Mentions obligatoires d’un site professionnel ?

 

  • Pour un entrepreneur individuel : nom, prénom, domicile
  • Pour une société : raison sociale, forme juridique, adresse de l’établissement ou du siège social (et non pas une simple boîte postale), montant du capital social
  • Adresse de courrier électronique et numéro de téléphone
  • Pour une activité commerciale : numéro d’inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS)
  • Pour une activité artisanale : numéro d’immatriculation au répertoire des métiers (RM)
  • En cas d’activité commerciale : numéro individuel d’identification fiscale numéro de TVA intracommunautaire
  • Pour une profession réglementée : référence aux règles professionnelles applicables et au titre professionnel
  • Nom et adresse de l’autorité ayant délivré l’autorisation d’exercer quand celle-ci est nécessaire
  • Nom du responsable de la publication
  • Coordonnées de l’hébergeur du site : nom, dénomination ou raison sociale, adresse et numéro de téléphone
  • Pour un site marchand, conditions générales de vente (CGV) : prix (exprimé en euros et TTC), frais et date de livraison, modalité de paiement, service après-vente, droit de rétractation, durée de l’offre, coût de la technique de communication à distance
  • Numéro de déclaration simplifiée Cnil, dans le cas de collecte de données sur les clients (non obligatoire, mais recommandé).
Attention à ne pas confondre les Conditions Générales de Vente et les Mentions Obligatoires : dans le cas d’un site marchand par exemple, les deux sont obligatoires et distincts.

Source : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises

Windows 10 et CTBLocker

Le 29 juillet dernier, Microsoft a débuté sa campagne de mise à jour de Windows 7 et 8 vers sa dernière version, Windows 10.
Cette mise à jour est gratuite pendant 1 an. C’est sans doute cette raison qui fait que l’attente de cette mise à jour peut-être un peu longue (5 jours en ce qui me concerne).
Alors des petits malins ont trouvés là une occasion de se faire un peu d’argent en utilisant le “ransomware” tristement célèbre, CTBLocker.
Vous recevez un mail vous proposant une astuce pour obtenir votre mise à jour vers Windows 10 sans plus attendre. Pour cela, il suffit de lancer l’utilitaire en fichier joint à ce mail pour démarrer la mise à jour.
Sauf qu’en fait d’utilitaire, vous installez CTBLocker sur votre poste, qui va aussitôt crypter vos fichiers.
Un message vous indiquera la procédure pour retrouver (ou pas…) l’usage normale de ces fichiers infectés.

Alors prudence, et surtout du bon sens. Déjà, tout comme les banques ou les organismes sociaux qui ne vous demanderons jamais par mail de leurs communiquez vos coordonnées bancaires, Microsoft ne vous proposera jamais par mail d’outils pour faire cette mise à jour. Tout message en ce sens est à supprimer sans remord.

Et finalement l’attente est toute relative.

Un nouveau déploiement pour InGeLo

En Juin, InGeLo livre un nouvel exécutable : ABC Commandes.

Pour son client Solianz, IngGeLo a créé un « carnet de commandes » informatiques ; Gestion des commandes, des commerciaux, des clients, ABC Commandes permet de d’avoir un œil sur  les commandes en cours et réalisées.

Évaluations des objectifs, analyse des résultats et simplicité d’utilisation sont les plus apportés par cette création entièrement paramétrable.

Mise à jour Windows 10 gratuite

C’est maintenant une certitude confirmée par Microsoft, la mise à jour de Windows 7, Windows 8.1 et Windows Phone 8.1 vers Windows 10 seront gratuites pendant 1 an.

La campagne de mise à jour devrait débuter dans le courant de l’été 2015. Elle est TOTALEMENT gratuite, et jamais vous n’aurez à payer quoi que ce soit, mises à jour de sécurités futures comprises.

Par contre, passé le délai d’un an les mises à jours des versions 7 ou 8.1 vers Windows 10 seront payante.

Faut-il absolument migrer vers Windows 10 ?

La question est légitime, la réponse pas forcément simple.

Si vous êtes en version 8.1, la réponse est sans aucun doute oui ; Microsoft a mis l’accent dans cette nouvelle version sur une meilleur productivité. Dans un usage avec une souris, on a pesté contre ces ouvertures inopinées de volets dans Windows 8.1 qui normalement ont disparus sous Windows 10.

Si vous êtes en version 7, la réponse est moins tranchée. Windows 10, tout comme Windows 8.1 oblige à reconsidérer sa façon d’utiliser son poste de travail, à se réorganiser. Jamais simple dans un cadre professionnel.

D’un autre côté, les systèmes d’exploitations ont une durée de vie. Cela signifie que leur maintenance, et particulièrement les mises à jour de sécurité sont limitées dans le temps.

En l’occurrence, Windows 7 sera maintenu par Microsoft jusqu’en janvier 2020, et Windows 8 jusqu’en janvier 2023. Après, plus de mise à jour et une possibilité pour les pirates d’exploiter des failles qui ne seront plus corrigées. C’est ce qui ce passe aujourd’hui avec Windows XP.

Les mises à jour seront toujours possible, mais payantes cette fois-ci. La gratuité proposée aujourd’hui vaut sans doute le coup de faire un effort d’adaptation.